Concevoir un plan de gestion de données : attendus et réalisation 2018-2019

Concevoir un plan de gestion de données : attendus et réalisation 2018-2019

  • mCatégorieOutils Numériques
  • PublicTous doctorant.e.s
  • Durée3 heures
  • Inscription

Le plan de gestion de données, ou data management plan (DMP) est un document décrivant la manière dont les données scientifiques seront produites, traitées, décrites, partagées ou protégées et conservées au cours et à l’issue du projet de recherche. Il est un livrable requis par les financeurs de la recherche, comme la Commission européenne. Il favorise également la réutilisation des données scientifiques dans une démarche d’open data. Le plan de gestion est conçu comme une checklist des points d’attention concernant la gestion des données au cours du projet de recherche.
Témoignant de l’intérêt grandissant de la communauté scientifique au sujet de la gestion des données, les financeurs de la recherche, tout comme les grands organismes, proposent des outils d’aide à la réalisation de plan de gestion, tel que l’outil national DMP-OPIDOR.
Cette formation propose une approche concrète sur les attendus des financeurs et la réalisation de plan de gestion de données.
Les doctorants peuvent être amenés à rédiger ou participer à la rédaction d’un plan de gestion de données : d’une part pour les données de leur thèse, et d’autre part pour les données correspondant au projet de recherche auquel ils participent.

CONTENU

Cette formation est organisée en deux parties :

1) Description des attendus d’un plan de gestion de données
a. La structure générale d’un plan de gestion de données
b. Les champs à renseigner, leur intérêt ou raison d’être
c. Un exemple réel illustrant l’attendu

2) Atelier pratique de réalisation d’un plan de gestion à partir du projet de chacun des doctorants, ou à partir d’un autre exemple concret fourni par les intervenantes (au choix). Le choix pédagogique est fait de dissocier la partie conceptuelle, de la manipulation de l’application informatique de référence :
a. Préparation du plan de gestion sur feuille (papier ou excel au choix),
b. Manipulation de l’outil national de référence DMP-OPIDOR

 

COMPETENCES DEVELOPPEES

À l’issue de la formation, les participants devront connaître les principes et enjeux d’un plan de gestion de données, et savoir en réaliser un, adapté selon le contexte, utiliser l’outil DMP-OPIDOR.

Nom et prénom du Responsable : Nathalie REYMONET
Email : nathalie.reymonet@univ-paris-diderot.fr

Autres Intervenants (noms, prénoms, statuts professionnels) et durées des
interventions de chacun :
– Magalie MOYSAN, Bureau des archives de Paris Diderot, en trinôme durant les 3h
– Aurore CARTIER, SCD Paris Descartes, en trinôme durant les 3h

Aurore CARTIER : archiviste paléographe et conservateur des bibliothèques spécialisée dans le domaine
du libre accès aux publications et de l’ouverture des données, Aurore Cartier est actuellement
responsable des services à la recherche au sein du Service commun de la documentation de l’Université
Paris Descartes.
Magalie MOYSAN : archiviste de formation, Magalie Moysan est responsable du Bureau des archives de
l’Université Paris Diderot.
Nathalie REYMONET : documentaliste de formation, Nathalie Reymonet est actuellement responsable
du Service Structures de recherche et pilotage à la Direction de la recherche (DRIVE) de l’Université Paris
Diderot, sur l’ouverture des publications scientifiques et des données, ainsi que sur l’aide au pilotage de
la recherche.

 


  • Date :  mardi 15 janvier 14h-17h ; jeudi 21 mars 14h-17h
  • Lieu : Université Paris Diderot
  • Durée de la formation : 3 heures
  • Nombre de jours validés par le Cfdip : 1 jour

  • Pré-requis : Avoir suivi la formation « Open access, open data et données de la recherche : quel intérêt pour un jeune chercheur publiant ?
  • Public visé : Tous doctorant.e.s
  • Effectif : 12 places maximum